À Propos de nous

 



Le Syndicat des travailleurs de la santé et de l’environnement, à vocation scientifique, et un des Éléments qui constituent l’Alliance de la Fonction publique du Canada, compte quelque 10 000 membres répartis un peu partout au pays – aussi bien dans le nord qu’au sud, ou dans l’est et l’ouest.

Son Conseil national, chargé de la bonne marche de ses affaires, est composé d’un président national, d’une vice-présidente nationale, ces deux personnes travaillant depuis le Bureau national du STSE situé dans la région de la capitale nationale, et de 15 vice-présidents nationaux et vice-présidentes nationales qui représentent les sections locales de leurs régions respectives.

Le STSE représente les membres de l’AFPC qui travaillent à divers ministères et agences tels qu’Environnement et Changement climatique Canada ; Pêches et Océans Canada ; Ressources naturelles Canada – Service canadien des forêts ; Santé Canada ; Services aux Autochtones Canada – Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits ; Agence canadienne d’évaluation environnementale ou encore l’Agence de la santé publique du Canada. L’Élément représente par ailleurs des membres d’employeurs distincts (autres que le Conseil du Trésor) comme l’Office de commercialisation du poisson d’eau douce (Winnipeg).

L’Élément assure divers services à ses sections locales sous la forme de conseils ou encore de la représentation de griefs au niveau national. Le STSE a son mot à dire, au niveau des ministères, dans tout ce qui touche aux politiques et problèmes qui ont des répercussions sur ses membres. Il représente en outre ses membres aux réunions de consultations syndicales-patronales avec les ministères, convoquées périodiquement pour y discuter de questions afférentes au milieu de travail, et avance toutes sortes de recommandations dans le but d’y apporter des solutions, chaque fois que possible.

Dans le cadre de leur travail, les membres du STSE sont confrontés à diverses conditions d’emploi particulières telles que l’isolement, le travail posté, l’application des lois et règlements, ou encore l’exécution de tâches sur le terrain et en mer. Nombreux sont ceux qui oeuvrent dans le cadre d’un laboratoire et manipulent des substances chimiques dangereuses et toxiques, ou d’autres matériaux et produits potentiellement dangereux. Certains sont aussi constamment confrontés à des situations risquées et conflictuelles lorsqu’ils doivent faire respecter les règlements pertinents. En raison de ces conditions de travail, la santé et la sécurité constituent une préoccupation de tous les instants de la part de l’Élément.

Le STSE a pour objectif de travailler en partenariat avec tous les ministères et agences, et de leur apporter son entière collaboration, pour améliorer la qualité de vie de ses membres et de l’ensemble des employé(e)s.

Qui plus est, le STSE favorise un milieu de travail respectueux d’un océan à l’autre, exempt de harcèlement, de violence et de discrimination, et faire disparaître la ‘crainte de représailles’.